François Bayrou a présenté, mercredi, en Conseil des ministres, sa loi de moralisation de la vie publique. Un projet de loi phare du quinquennat terni par les soupçons d’emplois fictifs qui éclaboussent trois membres du gouvernement.