Quand la start-up Piq monte sur le ring

www.blagou.net:////Quand la start-up Piq monte sur le ring

Quand la start-up Piq monte sur le ring

La start-up française Piq, qui fabrique un capteur de données compatible avec plusieurs sports, développe depuis janvier une première collaboration dans la boxe, avec l’équipementier sportif américain Everlast.

Dans le but d’aider le sportif à s’améliorer, le capteur multi-sports Piq Robot est capable de mesurer des données dans diverses disciplines, en utilisant plusieurs algorithmes de capture du mouvement. Depuis sa création en 2014, la société, qui emploie près de 70 personnes, a levé 13 millions d’euros, notamment auprès de Foxconn et de Ginko Ventures. Entretien avec Béatrice Dussaucy, manager chez Piq, start-up française désormais leader dans l’intelligence artificielle destinée au sport, en direct du salon Viva Tech 2017.

everlast-piq-ia

Présentez-nous Piq Robot… 
Nous développons plus qu’un capteur. Il s’agit d’un nano computer assez intelligent qui embarque de l’intelligence artificielle et qui permet sur plusieurs sports d’afficher ses points forts sur lesquels s’appuyer pour gagner. C’est un super senseur ultra puissant doté de l’intelligence autonome Gaia qui pour la première fois au monde comprend et analyse les gestes sportifs, afin d’identifier les Winning Factors, c’est à dire les points forts du jeu. Le dispositif électronique s’insère au-dessous des gants de boxe grâce à une bande détachable imperméable à l’eau.

Pour l’heure, quels sports connectés développez-vous ? 
On a développé cela dans le ski avec Rossignol, le tennis avec Babolat, le golf avec Mobitee, le kitesurf avec North Kiteboarding et dernièrement la boxe avec Everlast. Pour chaque sport on sort le capteur et un accessoire dédié pour avoir des métrix de performances associés à ce sport.

Sur Viva Tech 2017, vous avez choisi de mettre en avant la boxe. Pour quelles raisons ? 
Tout d’abord car c’est un des sports les plus simples à démontrer sur un salon. Démontrer du ski ou du tennis, c’est un peu plus difficile. Et puis Everlast représente notre partenariat le plus récent. C’est un bandage standard sur la main ou directement sur le gant de boxe.

Quels sont ses atouts ? 
Il s’agit d’un bandage qui donne en temps réel le détail de certaines données comme la vitesse de votre frappe, la force à l’impact et votre temps de rétraction pour chaque coup. Et à la fin de vos sessions, vous avez vraiment une vue détaillée de votre sport sur votre application mobile. Vous pouvez mieux comprendre vos performances et ce que vous devez améliorer. La plateforme Piq a la capacité de fournir des résultats statistiques et des enseignements pour chaque entraînement, ce qui aidera les boxeurs à s’améliorer en comparant en ligne avec des pratiquants d’autres pays et en recevant des conseils de la part de l’IA. Le produit dispose d’une autonomie de 8 heures et est vendu 99 euros, avec un strap pour l’accrocher sans gêne.

Comment avez-vous lancé ce concept ? 
Nous avons fait deux ans de R&D sur l’intelligence artificielle et le machine learning (apprentissage automatique). Pour chaque sport, il nous faut cinq à six mois pour sortir un partenariat avec une marque. La marque apporte l’expertise de son sport et nous apportons notre expertise technologique au niveau des capteurs. Piq Robot est aujourd’hui une technologie protégée par 10 brevets internationaux.

Quelles sont vos perspectives ? 
Nous travaillons sur de nouveaux partenariats que nous allons sortir d’ici la fin de l’année. Nous travaillons avec d’autres grandes marques sur différents types de sport davantage mass market. Nous étudions ce que nous pouvons faire dans le vélo, la natation ou encore le football.

Cet article Quand la start-up Piq monte sur le ring est apparu en premier sur Humanoïdes.

By | 2017-06-16T12:39:19+00:00 16 juin 2017|Sciences|Commentaires fermés sur Quand la start-up Piq monte sur le ring

About the Author:

Passionné de nouvelle technologie depuis bien longtemps maintenant, le web est devenus pour moi un excellent moyen d’apprentissage, de partage et de communication. De ce faite et grasse à de formidable CMS tel que WordPress ou bien Joomla on peut aujourd’hui se faire plaisir sur la toile et partager ses connaissances. Bien que l’informatique est ma première passion, la création de contenus sur le Net me passionne tous autant. Bienvenus à vous lecteur et surtout faite vous plaisir, profiter de BlagouNet, pour partager des histoires, des anecdotes, des astuces en tous genre et cela dans la bonne humeur et sans prise de tête.