La ministre des Armées, Sylvie Goulard, a annoncé mardi sa décision de ne “plus faire partie du gouvernement”, pour pouvoir “démontrer librement [sa] bonne foi” dans l’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs présumés au MoDem.