Le Premier ministre pourrait bien profiter du remaniement pour aller plus loin que les modifications “techniques” annoncées, et écarter les membres du gouvernement visés par des affaires, et notamment ceux issus du MoDem.