Le gouvernement ne reviendra pas sur l’interdiction des néonicotinoïdes. Un peu plus tôt, le ministre de l’Agriculture s’était dit favorable à un retour de ces pesticides. Son collègue de l’environnement avait immédiatement contesté cette position.