Les députés ont élu mardi François de Rugy à la présidence de l’Assemblée nationale. Dans les couloirs du Palais Bourbon, il se murmurait que la fonction était prédestinée à une femme pour la première fois de l’Histoire. Une occasion manquée.