Dans cette deuxième partie Franck Riester, député Les Républicains de Seine-et-Marne et co-président du groupe “Les constructifs” à l’Assemblée nationale fustige les critiques de “traîtrise” au sein de son propre parti.