Le gouvernement français a présenté mercredi la réforme du Code du travail en Conseil des ministres. Le projet de loi a pour objectif de donner plus de “flexibilité” à l’entreprise. La CGT dénonce un “dialogue social pipé d’avance”.