Ouvert en novembre dernier à Paris près de la porte de La Chapelle, le centre humanitaire pour migrants est déjà saturé. À quelques mètres de son entrée, un millier de migrants vivent dans des conditions sanitaires déplorables.