L’ancien candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon a lancé samedi à Paris le “mouvement du 1er juillet”, une initiative dont l’ambition est de “refaire la gauche”, et a annoncé son départ du Parti socialiste.