Lundi, Emmanuel Macron monte à la tribune du Congrès à Versailles, pour fixer les “priorités” de son quinquennat, à la veille de la déclaration de politique générale du Premier ministre. Une démarche contestée par nombre de parlementaires.