La République en marche (LREM) a dessiné samedi, lors de sa première “convention” les contours de son futur organigramme pour pérenniser le mouvement, quitte à rester dans le flou sur certains aspects et sur les nominations.