Le procureur de la République de Paris a requis mardi contre l’agresseur présumé de Nathalie Kosciusko-Morizet, Vincent Debraize, quatre mois de prison avec sursis et 1 500 euros d’amende. Le jugement sera rendu le 7 septembre.