Un an après l’attentat de Nice qui a tué 86 personnes le soir du 14-Juillet, Hanane Charrihi veut rendre hommage à sa mère, fauchée par le camion-bélier, en créant une association pour lutter contre la radicalisation.