Invité dimanche, à Paris, pour commémorer la rafle du Vél d’Hiv, symbole de la déportation des juifs sous l’Occupation en France, le Premier ministre israélien devrait saisir l’occasion de sonder Emmanuel Macron sur le conflit israélo-palestinien.