Le président Macron a accepté la démission du chef d’état-major des armées, Pierre de Villiers, annoncée mercredi sur fond de désaccord concernant le budget de la Défense. Une démission inédite sous la Ve République.