“J’ai décidé de me donner la mort car je sais que je n’aurai plus la force de me battre”, a écrit le juge Lambert dans une lettre adressée à l’Est Républicain, confirmant ainsi avoir mis fin à ses jours, le 11 juillet, à cause de l’affaire Grégory.