Le Front national, qui a terminé samedi un séminaire à huis clos, a maintenu le cap de la sortie de l’euro tout en renvoyant l’hypothèse à l’issue d’un éventuel quinquennat frontiste, et a annoncé une “grande consultation” avec ses militants.