Mieux vaut peut-être ne pas se vanter d’en avoir de trop gros. Une étude italienne a établi un lien entre la taille des testicules et le risque cardiovasculaire. Plus les gonades mâles sont volumineuses, et plus les conséquences sur la santé cardiaque seraient importantes.