Bruno Le Maire a annoncé jeudi la nationalisation provisoire des chantiers navals STX de Saint-Nazaire pour la somme de 80 millions d’euros. “STX n’a pas vocation à rester dans le giron de l’État”, a précisé le ministre de l’Économie.