Actuelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud a perçu 4,74 millions d’euros net lorsqu’elle était directrice des ressources humaines chez Danone. Une somme perçue alors que le groupe procédait à la suppression de 900 emplois.