Après près de 50 heures de débat, les députés ont adopté en première lecture, dans la nuit de vendredi à samedi, les projets de loi de moralisation de la vie politique.