Depuis peu, certains députés français ont pris l’habitude de dormir dans leur bureau pour pallier le manque de logements disponibles à l’Assemblée nationale. Un problème lié à une assiduité inhabituelle des parlementaires.