Les députés français ont adopté, mercredi, le second projet de loi sur la moralisation de la vie politique, à une large majorité. Le texte interdit notamment les emplois familiaux pour les élus et la suppression de la réserve parlementaire.