Les hommes absorbent des doses élevées de vitamines B6 et B12 sur de longues périodes auraient deux à quatre fois plus de risque de cancer du poumon. C’est surtout vrai chez les fumeurs, et les femmes ne seraient pas concernées.