En difficulté dans les sondages après cent jours à l’Élysée, Emmanuel Macron reconnaît, dans la première grande interview de sa présidence, publiée jeudi dans Le Point, “l’impatience du peuple”, mais assume les efforts demandés.