Cet article ne reflète pas l’opinion de RobotShop ou de ses propriétaires et vise simplement à proposer une réflexion sur la situation actuelle d’iRobot et son avenir possible. Il ne devrait pas être utilisé pour guider les décisions financières ou d’investissement. L’auteur a souhaité rester anonyme.

Bien que ses actions aient atteint des sommets historiques pas plus tard que cet été, iRobot est aujourd’hui confronté à de nombreux défis. Et tandis que de nombreuses personnes pensent d’abord à Roomba lorsqu’on leur parle de robots domestiques grand public, cela ne sera peut-être plus le cas pour très longtemps. Entre les défis à relever, les nouveaux concurrents à combattre et les problèmes intrinsèques, voici cinq raisons pour lesquelles iRobot pourrait bientôt s’effondrer.

5 raisons pour lesquelles iRobot risque de faire faillite

iRobot n’a jamais développé de stratégie

iRobot a débuté comme une société de robotique militaire et de défense dans les années 1990. Après avoir développé 2 robots de 1991 à 1996, la société a décroché un contrat de recherche auprès de la DARPA (Agence pour les projets de recherche avancée de défense), qui a conduit au développement du PackBot en 1998. C’est en 2002 que le PackBot a été déployé pour la première fois et que ce qui allait devenir le robot phare d’iRobot, Roomba, a été dévoilé. La décennie suivante a vu le lancement du Scooba, du Dirt Dog, du Verro et du Looj, qui ont tous cessé d’être produits depuis. iRobot a également acquis un de ses concurrents appelé Evolution Robotics.

5 raisons pour lesquelles iRobot risque de faire faillite, défense militaire

Soldats américains travaillant avec des appareils iRobot

Tandis que l’attention se portait principalement sur son service de robots domestiques grand public, iRobot a conservé ses activités militaires jusqu’en 2016, lorsqu’elles ont été vendues à Arlington Capital Partners. La société développe également un robot de téléprésence médicale appelé RP-VITA depuis 2012, tandis que iRobot Healthcare existe depuis 2009. On n’a plus entendu parler de ce projet depuis 2013 (il y a près d’une demi-décennie). Des rapports ont été publiés en 2015 concernant l’utilisation d’iRobot sur une tondeuse à gazon, mais aucun produit n’a été annoncé ou mentionné.

De tout cela, un fait se distingue : l’attention n’est pas dans l’ADN d’iRobot. Depuis ses débuts concentrés sur les applications militaires jusqu’au développement de la filiale grand public et des expériences en matière de santé, iRobot n’a jamais été en mesure de concentrer ses efforts et rien ne mène à croire que cela va changer.

iRobot n’innove pas

5 raisons pour lesquelles iRobot risque de faire faillite

Le Roomba d’iRobot au fil des ans

Pouvez-vous indiquer l’ordre de sortie des robots ci-dessus ? Pas vraiment, n’est-ce pas ? C’est parce que le modèle du Roomba n’a pas changé de façon drastique depuis 2002. 15 ans plus tard, nous avons toujours cet objet rond en plastique qui se déplace (ou plus précisément se cogne partout) dans nos maisons avec une technologie similaire. Les innovations ont été rares et limitées.

Vous pourriez penser que c’est une opinion partiale, mais examinons la gamme de produits actuelle d’iRobot :

5 raisons pour lesquelles iRobot risque de faire faillite, ligne Roomba

Ligne de Roomba d’iRobot en 2017

Non seulement ils ont tous la même apparence, mais seuls les modèles haut de gamme offrent des fonctionnalités qui sont basiques pour les concurrents.

recapitulatif-robot-neato-botvac-d85-performance-robot-aspirateur

Performances du Neato Botvac D85

Et en attendant, les produits Neato utilisent LIDAR pour cartographier votre maison et les Ecovacs se vident seuls depuis des années. Pour ce qui est des appareils Roomba, ils continuent de se heurter aux murs et ne nettoient pas efficacement les coins de vos pièces.

La stratégie de distribution d’iRobot est inefficace

iRobot a toujours eu une relation étrange avec ses distributeurs, mais la société a récemment pris des mesures qui pourraient être inquiétantes.

À la fin de 2016, elle a acheté son distributeur exclusif au Japon, SODC, et cet été, elle a acheté son distributeur exclusif dans la région EMEA, Robopolis. Alors que le montant de l’acquisition de SODC n’a pas été divulgué, Robopolis doit être acquis pour 141 millions de dollars en espèces. La première acquisition a été décrite comme « un accélérateur de croissance » et une « évolution naturelle » par son directeur de l’exploitation, qui a noté qu’on stimulait toujours une entreprise internationale par le biais d’un distributeur et qu’une fois qu’on atteignait un certain niveau, on reprenait un contrôle plus direct du marché. La seconde acquisition a été justifiée par son PDG comme suit : « À ce stade de l’évolution du marché d’Europe occidentale, et si l’on considère l’opportunité de croissance qu’il présente, nous pensons qu’une stratégie plus directe sur le marché est nécessaire pour continuer à encourager l’adoption des robots pour la maison ».

5 raisons pour lesquelles iRobot risque de faire faillite, acquiert achète Robopolis

Annonce de l’acquisition

Bien que ces mesures semblent rationnelles, on peut toutefois se demander pourquoi une entreprise achète ses deux principaux distributeurs étrangers en 12 mois. Ces actions constituent-elles réellement un moteur de croissance ou visent-elles à faire face à un risque de faiblesse par rapport aux distributeurs qui atteignent un niveau où ils sont « trop importants pour échouer » et qui deviennent alors un problème pour iRobot ? Un gestionnaire de fonds spéculatifs les a décrites comme des « actions défensives » et a déclaré que les investisseurs « devraient faire preuve de la plus grande prudence ».

Les concurrents, nouveaux et anciens, seront plus coriaces que jamais

Bien que Roomba ait régné sur le marché des robots aspirateurs pendant un certain temps, cela pourrait ne plus durer très longtemps.

conseils sur le choix des robots domestiques neato

Appareil Neato sur du parquet

Son ancien rival Neato a été acquis par la société allemande Vorwerk. Vorwerk compte plus de 649 000 employés dans le monde et des ventes de 3,7 milliards de dollars en 2016. C’est un investisseur de longue date pour Neato, et il distribuait les produits Neato en Italie et en Allemagne sous une marque différente. Neato offre une navigation et des fonctionnalités innovantes par rapport à Roomba, et il est devenu le n° 2 en termes de part de marché de détail en moins de 7 ans.

5 raisons pour lesquelles iRobot risque de faire faillite, robot shark ninja

Shark Ninja RV750

SharkNinja, un spécialiste du marché des produits de consommation domestique, est également entré sur le marché américain avec son robot ION. Le robot a été développé avec le leader chinois Ecovacs (qui a vendu 60,2 millions de dollars de produits robotiques en une seule journée en 2016, lors de la Journée des célibataires en Chine).

SharkNinja a déjà pris la place de Dyson pour les aspirateurs en créant un produit de qualité supérieure à un prix abordable, et a engrangé environ 20 % du marché américain en seulement 10 ans. Ecovacs offre également des produits de qualité à un prix abordable et son N79 a été sélectionné comme le meilleur robot aspirateur par la publication de référence The Wirecutter (qui fait partie du New York Times).

Ce genre de concurrence ne doit pas être pris à la légère si iRobot ne veut pas être pris de vitesse et devenir une relique du passé alors que la robotique domestique se développe.

Les actions d’iRobot reflètent déjà la perte de confiance des investisseurs

Tableau représentant l’historique de l’action IRBT d’iRobot sur le Nasdaq

Tableau de la valeur historique de l’action IRBT

Malgré les récentes poussées et une croissance de 300 % depuis 2016, les spécialistes financiers ont conseillé une certaine prudence. Suite à l’annonce du partenariat entre SharkNinja et Ecovacs, le cabinet financier Spruce Point Capital Management a publié un rapport critique alertant ses utilisateurs qu’il avait rétabli une position à la baisse pour iRobot et a déclaré qu’il pensait qu’il existait un risque potentiel de baisse de 20 % à 50 %.

Les actions défensives et la concurrence soulignés ci-dessus commencent à influencer la perception qu’ont les investisseurs de la stratégie d’iRobot et de sa valeur future. Les opérations de rachat d’iRobot et ses batailles pour les brevets contre Hoover, Black & Decker et MSI apparaissent comme des preuves supplémentaires de la vulnérabilité actuelle d’iRobot. En outre, tout ceci pourrait entraîner des risques pour iRobot et l’affaiblir. Ceci ne ferait que réduire davantage la confiance des investisseurs. L’augmentation soudaine des prix en 2016 pourrait finir par éclater comme une bulle et une chute du cours des actions ne serait pas surprenante.

Est-ce que iRobot a la force de surmonter ces menaces et faiblesses ?

Alors que nous ne prétendons pas que iRobot va exploser demain, il faut accepter le fait que la société est confrontée à de nombreuses menaces en plus de ses propres faiblesses. Elles sont toutes très sérieuses et, si iRobot veut rester le leader du marché, il faudra qu’il s’en occupe bientôt.

iRobot doit se concentrer sur ses activités principales, apporter des innovations à sa gamme de produits, améliorer sa stratégie de distribution et retrouver la confiance des investisseurs. Mais iRobot en est-il capable ?