Favori, Gérard Larcher a été réélu, lundi, à la présidence du Sénat. Lors de ce troisième mandat, il entend avoir un rôle de “contre-pouvoir exigeant”, mais devra faire avec la recomposition politique en cours sous l’effet du macronisme.