Le virus de l’herpès génital était présent chez les ancêtres des chimpanzés avant d’arriver dans la lignée humaine. Des chercheurs britanniques affirment qu’il a franchi la barrière d’espèces en passant par un hominidé appelé Paranthropus boisei.