L’Assemblée nationale a largement approuvé mardi le projet de loi antiterroriste, malgré de vives oppositions, notamment d’une partie de la gauche. Reste à trouver un accord avec le Sénat pour que la loi soit adoptée, d’ici le 1er novembre.