Christine Rivière, mère d’un jeune Français devenu “émir” dans les rangs de l’organisation État islamique, a été condamnée à 10 ans de prison vendredi. En 2013 et 2014, elle avait rendu visite trois fois à son fils en Syrie.