Pionnière de la génétique, l’Américaine Barbara McClintock a été marginalisée puis récompensée in extremis par un Nobel en 1983 et, enfin, pleinement reconnue comme une des plus grandes biologistes. À l’heure des prix Nobel 2017 100 % masculins, retenons le sourire malicieux de la découvreuse…