Deux hommes connus pour leur radicalisation en prison et incarcérés pour des faits de droit commun à la prison de Fresnes, sont soupçonnés d’avoir préparé un attentat depuis leur cellule. Ils étaient sur le point d’être libérés.