Cinquante-six ans après la répression sanglante de cette manifestation pacifique d’Algériens à Paris, le collectif du 17-Octobre 1961 a demandé au président Macron de condamner officiellement “les crimes commis par la France”.