À Séoul, où il assiste à une conférence internationale, l’ancien président François Hollande a dénoncé la “double faute” de Donald Trump sur le nucléaire iranien et la “confusion” régnant à la Maison Blanche.