Soupçonnés d’avoir voulu mener des actions violentes contre des hommes politiques et des mosquées, dix personnes liées au milieu de l’ultra-droite ont été arrêtées mardi 17 octobre dans le sud-est de la France et en région parisienne.