Macron a voulu rassurer policiers et gendarmes, mercredi, lors d’un discours sur sa politique de sécurité. Sa feuille de route comprend une police de sécurité, un plan anti-radicalisation, et la révision des dispositifs d’accueil des migrants.