Une ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque a porté plainte vendredi contre l’islamologue suisse Tariq Ramadan, notamment pour viol et agressions sexuelles. Le théologien a démenti ses accusations.