Trois fois plus que le Sida, quinze fois plus que les guerres : la pollution est un serial killer, conclut l’étude mondiale parue dans la revue médicale The Lancet. Et les populations pauvres sont davantage touchées. Des chiffres accablants qui devraient inciter à l’action.