A l’instar de plusieurs parlementaires écologistes, l’eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, a dénoncé la “très très grande faute politique” des Verts après leur refus de participer au gouvernement de Manuel Valls.