Un rapport d’évaluation de l’action des forces de l’ordre à Calais, rendu public lundi, évoque de “plausibles manquements” à la déontologie et un usage disproportionné de gaz lacrymogène à l’encontre des migrants.