La mairie de Paris a saisi mercredi le procureur de la République et demandé des poursuites contre un site de rencontres qui faisait de la publicité devant des universités, “incitant à la prostitution” des étudiants parisiens.