Six mois après un mouvement social qui avait paralysé la Guyane, des heurts ont éclaté alors que des manifestants demandaient, en vain, de rencontrer Emmanuel Macron arrivé jeudi sur place.