La concentration de CO2 dans l’atmosphère, responsable du réchauffement climatique, a atteint un niveau record en 2016, a averti lundi l’Organisation météorologique mondiale (OMM), qui met en garde contre “une hausse dangereuse de la température”.