François Compaoré, frère de l’ex-président burkinabè, a été laissé libre, lundi, au lendemain de son interpellation à Roissy dans l’enquête sur la mort d’un journaliste en 1998. Le Burkina Faso va demander son extradition dès ce soir.