D’après une étude internationale, le risque de mort subite du nourrisson (MSN) serait réduit de moitié quand le bébé est allaité durant deux mois. Même un allaitement partiel, complété par des préparations premier âge, semble bénéfique.