Le bureau de l’Assemblée nationale a décidé, après une demande judiciaire, de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, qui avait diffusé sur Twitter des photos d’une victime de l’EI, a-t-on appris de sources parlementaires.