Louvois, le logiciel qui gère la rémunération des militaires français, n’aurait pas pris en compte l’opération Sangaris en Centrafrique, selon RFI. La prime d’opération extérieure n’aurait donc pas été versée à environ 1 500 soldats.