Avec la chute des derniers bastions de l’organisation État islamique, se pose la question des revenants, ces Français partis combattre en Syrie et en Irak. Le président français veut évaluer chaque situation “au cas par cas”. Mais combien sont-ils ?