Huit femmes ont accusé Thierry Marchal-Beck, l’ancien président du Mouvement des Jeunes socialistes (MJS), d’agressions sexuelles et de harcèlement. Un comportement qui a poussé le PS à réclamer, mardi, des “suites judiciaires” à son encontre.